1-thumbnail_IMG_1490

La châtaigne, reine du conservatoire rignacois

En avril, se tenait l’assemblée générale de l’association Aveyron Conservatoire Régional du Châtaignier (ACRC) dans l’enceinte du lycée de Rignac. Garant d’un morceau de notre patrimoine arboricole et gourmand connaissez vous ce site, ouvert à tous?  

Le verger conservatoire de Rignac a été implanté sur un terrain mis à disposition par le Conseil Départemental de l’Aveyron. Planté en 1992, il a accueilli les premières greffes de variétés locales en 1996. Cette structure propose également des animations, des conseils et fourmille de projets…

 Actuellement, l’espace réservé à la conservation occupe environ 4.5 ha où sont plantés près de 350 porte-greffes de quatre variétés différentes : Marigoule, Marsol, Maraval et Sativa.

Cette association est présidée par Brigitte Mazars (conseillère départementale Canton Aveyron Tarn) et compte deux salariés Loïc et Laetitia, qui présentaient lors de cette assemblée générale  l’exposé du rapport moral. L’occasion d’aborder quelques thèmes  :

* L’entretien du Conservatoire  qui regroupe plus de 70 variétés traditionnelles  sur cinq espaces du verger : un verger de production,  deux vergers  porte- greffes, un verger d’exposition (avec l’ arboretum du lycée) et un verger pommier et variétés de pommes ( Croqueurs de pommes)

De la taille au greffe en passant par le désherbage et le nettoyage, des surveillances et traitements biologiques aux récoltes de châtaignes et de pommes, toute une année d’entretien a été détaillée.

* les études variétales (Aveyron, Ariège et Hautes-Pyrénées)

Quatre  variétés ont été étudiées hors site en 2016 :   Berduale – Del Pourrit – Rougeal – Roussette de la Badoque.

* le bilan sur les greffes et la récolte

La récolte mécanique (récolteuse de type aspirateur) s’élève à  2,2 tonnes, triées et calibrées d’un bon calibre et état sanitaire correct .  La valorisation de la récolte  s’est faite par la vente en frais en début de campagne (700 kg) , la transformation en fin de campagne (1,4 tonnes) et la transformation en farine (120 kg)

* le cynips

Cet insecte hyménoptère venu de Chine ravage le châtaignier. Signalé en Aveyron en 2011 (Saujac, Livinhac-le-Haut) au conservatoire de Rignac en 2012 , il est l’objet,  depuis,  d’un plan de lutte biologique avec l’introduction d’un de ses parasites naturels, le torymus( 2 lâchers de torymus en Aveyron en 2013 ¸ 4 lâchers en 2014 ¸ 20 lâchers en 2015 ¸ 12 lâchers en 2016)

La rénovation des châtaigneraies

Conseiller et apporter un appui technique aux projets de plantations, greffages, à l’entretien (taille…) et à la valorisation de la production, réaliser des diagnostics de l’état et du potentiel de production fruits de châtaigneraies aveyronnaises et communes limitrophes tels sont aussi les objectifs du ACRC . Neuf projets de  plantation ou greffage de particuliers, associations ou collectivités ont été suivis en 2016, ainsi que 15 diagnostics de vieilles châtaigneraies.   Compte-tenu des très nombreuses sollicitations, pour financer une partie du temps passé et des frais de déplacements, ces services de conseils et diagnostics sont payants (sauf conseils sur le site du Conservatoire).

Les tarifs : Particuliers : – ¼ jour (2h) : 20 € – ½ jour (4h) : 40 € Collectivités, associations : – ¼ jour (2h) : 70 € (classeur variétal fourni) – ½ jour (4h) : 120 € (classeur variétal fourni)

La valorisation économique de la filière châtaigne

Avec le projet de création d’un atelier de transformation. Considérée comme  » la première étape » , l’association vent de se doter d’une éplucheuse à châtaignes (témie-four-décortiqueur et brosseuse) qui devrait être en fonctionnement pour les premiers essais à l’automne 2017 et dont la capacité est de 80 à 150 kg / heure.

L’achat d’une raffineuse (passoire Auriol type PH3), sous réserve de financement de la Région Occitanie est au programme, tout comme en 2018/2021 l’ aménagement des locaux et achat de matériel pour un atelier de transformation complet (cuves de cuisson, autoclave, doseuse, capsuleuse, surgélateur, hottes aspirantes…)1-chat 3

Les animations 

Intégré au réseau des Espaces Naturels Sensibles, l’ ARCR assure ¸des  mission d’éducation à l’environnement et d’animation de l’ENS ¸ Les animations proposées par le conservatoire s’articulent autour de tris thématiques : – la protection de l’environnement – la découverte et la sauvegarde du patrimoine castanéicole – la ruralité.

« Al Travèrs »,  le Sentier ethnobotanique en Ségala ¸ proposé et conçu par l’ACRC ¸ porté par la mairie de Rignac ¸ financé par le Conseil Départemental est l’ objet d’une fréquentation estivale importante et de visites guidées régulières.

A cela s’ajoute la visite du conservatoire du châtaignier avec présentation de l’histoire de ce fruit – découverte de la diversité variétale et sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine local. Cette approche de la castanéiculture passe par la visite du verger de châtaigniers en terrasse,  du sécadou à la ferme de M. Issaly à  La Poujade et les dégustations et ventes de produits à base de châtaignes. Un programme de deux heures (découverte, récolte et goûter) à l’attention des écoles, centres de loisirs… a rassemblé cette année 248 enfants.

« Les graines de chef » : atelier culinaire autour de la châtaigne, recettes rapides, « Le trésor du châtaignier » : chasse au trésor dans le verger – « J’apprends la feuille » : questionnement à travers la découverte de la feuille – « Jeu de piste » : pour les plus grands (11/14 ans), apprendre en se divertissant – « Les Paysages ruraux » : distinguer les différents types de paysages agricoles complètent ce panel d’activités.

Les adultes ont aussi pu percer des secrets culinaires de la châtaigne au cours de deux ateliers et passer un après- midi convivial autour d’une grillée.

En octobre dernier, 35 personnes ont participé au pressage des pommes 2016, une année un peu moins productive (3 tonnes pour 1500 litres )…la seule loi de dame nature!

L’association participe également à de nombreux salons et évènements locaux (fête foire;;) et  au SISQA à Toulouse. Elle effectue également des ventes directes en entreprises (dans le ruthénois). Elle participe à des réunions et sorties techniques et dispense aussi généreusement et gracieusement ses conseils. Des démonstrations de greffes sont annoncées  le 30 avril à St-Parthem pour les Amis du Verger – le 3 mai à Floirac (46) avec la Chambre d’Agriculture du Lot – le 28 mai à Prévinquières lors de la Fête de la Nature. De nombreux films et documentaires sur la châtaigne ont été réalisés par l’UVED et l’Université de Toulouse Jean Jaurès.chat 2

La composition du bureau de cette association est définie comme suit :

Brigitte Mazars, présidente
Isabelle Mirabel Secrétaire – Elue à la Mairie de Rignac
Laurent Burguière Trésorier – Professeur au LEPAH de Rignac

Les membres du bureau: 
Gérard Briane : Maître de conférence à l’Université de Toulouse le Mirail
Michel Costes : Président d’honneur de l’ACRC
Jean-Pierre Noyé : Président de l’association du LEPAH de Rignac
Michel Tarayre : Producteur de châtaignes – Fédération castanéïcole aveyronnaise

Les deux salariés

Loïc Vincent : Chargé de mission étude, sauvegarde des variétés et gestion du verger conservatoire
Laetitia Faliez : Chargée de mission conduite de projet, animation et gestion de l’ACRClément d’information.

Cette assemblée s’est achevée sur des bilans positifs autour du verre de l’amitié accompagné de gâteau à la farine de châtaigne ou fourrés à la crème de marron ( deux produits en vente dans la boutique du conservatoire).

La première phase de la conservation des variétés est d’en faire l’inventaire. Les propriétaires de châtaigneraies sont les principaux acteurs de cet inventaire. Ils sont détenteurs  de précieuses informations nécessaires à la description et la connaissance des variétés. Vous aussi, participez au recensement des variétés anciennes en signalant une variété au Conservatoire rignacois de ce petit fruit qui est aussi un bel emblème de Notre Ségala.